Accueil

La Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt assure la gestion des aides publiques dans le cadre des grandes politiques européennes :

  • la politique agricole commune (PAC)
  • la politique générale

La PAC, dont les principes ont été inscrits dès 1957 dans le Traité de Rome, assure à l’Union Européenne sa souveraineté alimentaire dans les meilleures conditions de sécurité et de qualité pour le consommateur, tout en contribuant à la préservation de l’environnement et au développement des territoires ruraux.

La PAC comprend un « premier pilier » constitué des aides directes aux agriculteurs financés par le FEAGA et d’une organisation commune des marchés, et un « deuxième pilier » consacré au développement rural financé par le FEADER.

A La Réunion, l’essentiel du « premier pilier » est inscrit dans le programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité (POSEI) commun aux DOM, et le « deuxième pilier » prend la forme du programme de développement rural de La Réunion (PDRR). Au-delà des crédits européens, le POSEI est cofinancé par l’Etat, et le PDRR par le Département, l’Etat et la Région.

Dans les régions ultra-périphériques de l’Union Européenne, la politique régionale a pour objectif de faire converger le développement économique et l’emploi vers les niveaux atteints dans les régions plus développées de l’Union grâce aux programmes opérationnels financés par le FEDER et par le FSE.

Les partenaires professionnels agricoles réunionnais, l’Etat et les Collectivités territoriales ont défini le projet de développement agricole de la Réunion pour 2014-2020 à travers le PRAAD
Lancé en 2011 par le gouvernement français à la suite des Etats généraux de l’Outre-Mer, le Réseau d’Innovation technique et de Transfert (RITA) doit favoriser la diversification de l’agriculture dans les Dom.

Economie agricole & filières

 
En quoi cette convention est elle différente ?